• film
  • réalisateur
  • fiche technique
  • photos
  • liens
  • festivals

film

Plutôt mort qu'esclave

Jusqu'en mars 1944 les relations diplomatiques entre Vichy et Budapest se sont poursuivies cordialement et les français sont plutôt bien accueillis en Hongrie. Ces conditions particulières ont fait de ce pays un refuge pour les prisonniers de guerre qui réussissaient à s'évader des camps d'Allemagne, de Pologne et d'Autriche. On comptait près d'un millier d'évadés, en 1944, qui séjournaient en Hongrie.    

Si tous, sans doute, appréciaient les charmes de l'hospitalité magyare, le problème pour ceux qui voulaient reprendre le combat, restait entier : difficile sinon impossible de trouver une filière pour rejoindre les forces françaises combattantes.    

Un événement local, la préparation de l'insurrection nationale slovaque (du 28 août 1944) va leur donner l'occasion de reprendre la lutte armée contre les troupes nazies. A l'initiative de deux officiers de carrière , les Lieutenants de Lannurien et de La Roncière, 203 volontaires français vont donc mener un combat contre la Wehrmacht  aux côtés d'unités slovaques et de partisans soviétiques, 57 d'entre eux y laisseront leur vie.  

Ces hommes simples et modestes ont rencontré une histoire exemplaire, tragique et violente , dotée d'une haute valeur symbolique : une poignée de combattants français ont témoigné, les armes à la main, que la France de 1944 n'était pas celle qui avait capitulé à Munich en abandonnant la Tchécoslovaquie.  

Plus de cinquante ans après, donner enfin la parole à ces combattants, c'est leur rendre hommage; et c'est dire aussi que leur leçon de résistance reste toujours d'actualité.  

Plutôt mort qu'esclave

réalisateur

Georges Golman

  • 2005 "Un billet aller retour", documentaire de création 52'
  • 2002 " Le sursaut républicain" documentaire 58'
  • 2001 "Bataille pour le 14ème" documentaire 52'
  • 2001 "Les maîtres du feu" documentaire 26'
  • 2000 "L’incroyable pique-nique" documentaire 13'
  • 2000 "Les champs de la sculpture" documentaire 35'
  • 1999 "Plutôt mort qu'esclave", documentaire de 58'
  • 1997 "Le genie d'un lieu, la librairie le divan" documentaire 33'
  • 1996 "Les champs de la sculpture"  documentaire 26'
  • 1995 "Avoue cognacq-jay" documentaire 52'
  • 1994 "Le retour de Béatrice Ducasse" documentaire 13'
  • 1991 "Belleville lumière", documentaire 33'
  • 1990 "La grande moisson" documentaire 18'
  • 1989 "Femmes en milieu rural" documentaire 52'
  • 1988 Making off Jane B. par Agnès V. et Kung Fu Master d’Agnès Varda vidéo 20 et 15'

Plutôt mort qu'esclave

fiche technique

Pays/Année 

France, 1998

Genre

documentaire de création, vidéo

Durée

58'

Réalisation

Georges Goldman

Auteur

Juilie Perry, Hervé Lachize et Georges Goldman

Ratio Image

4/3



Musique

Sylvain Girardeau



Image

Jean-Marc Lalier, Fabrice Michelin, Patrick Caron et Dusan Medzihradsky

Son

Laetitia Javez et Sébastien Faure

Montage

Julie Perry et Stéphanie Goldschmidt

Direction de production

Elisabeth Mergui-Rampazzo

Production déléguée

José Luis Aguirre, Paris-Barcelone Films

Coproduction

Michkan World Productions et TV 10 Angers

Version Originale

français

Formats disponibles

Beta numérique

Avec le  soutien  de

Région Limousin
Centre National de la Cinématographie
Ministère de la Défense-DMPA
Conseil Général de la Corrèze

Thèmes

histoire - seconde guerre mondiale - résistance - Slovaquie



 


Plutôt mort qu'esclave

photos

Plutôt mort qu'esclave

liens

Plutôt mort qu'esclave

festivals